• Le sexisme à l'école, les préjugés et le rôle de l'éducation

    Minicouette a 8 ans, c'est une petite fille espiègle à la maison, discrète à l'extérieur. Elle travaille très bien à l'école et pour le moment, elle est même un peu en avance. Minicouette aime la science, la nature, l'astronomie et le football.

    Dès son plus jeune âge, elle n'a jamais aimé les poupées et elle n'en a jamais eu parce que nous respectons ses choix. Elle a joué avec une petite cuisine en bois, elle adorait imiter sa maman ( la cuisine est une de mes passions). Mais elle aimait aussi imiter son papa bricoleur, et elle a eu un établi. Puis sont arrivés "Cars" et "Planes", et elle a eu de nombreux jouets à leurs effigies, et des camions, un circuit, un garage...Minicouette a grandi. Aujourd'hui ce qu'elle aime c'est Star wars et la reine des neiges. Elle aime jouer aux billes, échanger ses cartes Pokémon ou faire une partie de foot avec les garçons dans la cour de récréation. 

    Mais Minicouette n'a pas la vie facile à l'école. Les rares fille ne l'apprécient pas et la traitent de garçon manqué. "Une fille ne joue pas au foot" "Les Pokémons c'est moche! C'est pour les garçons" " Toi t'es trop bizarre comme fille, on ne veut pas jouer avec toi!" Du côté des garçons, certains l'acceptent et jouent volontiers avec elle. Avec ceux-là, elle est très complice. Mais d'autres la rejettent. "Dégage de là, on ne joue pas avec une fille" . Alors Minicouette se sent seule, elle est triste. Et cette petite fille qui aime tant l'école, parfois elle n'a pas envie d'y aller.

    Côté enseignant, ça n'a pas l'air de déranger. J'en ai déjà parlé à son institutrice l'année dernière qui m'a répondu "Oh ce sont des enfants qui se chamaillent, rien de grave!" J'étais sidérée.

    Je ne peux pas m'empêcher de penser que si ces enfants agissent ainsi, c'est en partie à cause de l'éducation qu'ils ont reçue. L'éducation joue un grand rôle dans la transmission ou la lutte contre les stéréotypes sexistes. C'est dans notre attitude au quotidien que nous transmettons malgré nous ces stéréotypes.

    Prenons par exemple le partage des tâches. Souvent dans la plupart des familles, c'est madame qui gère le ménage et la cuisine, et monsieur s'occupe du bricolage. Même chez nous, l'Homme n'aime pas trop les tâches ménagères et veut absolument tout contrôler côté bricolage de peur que je ne fasse pas assez bien...

    Certains parents ont tendance à empêcher leur fils de pleurer et consolent systématiquement leur fille. Comme si un petit garçon n'a pas le droit d'être fragile et une petite fille n'a pas le droit d'être forte.

    Chez nous, les remarques sexistes sont sanctionnées au même titre qu'une réflexion raciste ou homophobe.

    Les livres, les jouets et les émissions pour enfants sont aussi stéréotypées. Il suffit de feuilleter les catalogues de jouets pour noël où les articles sont classés par genre. Les établis, Playmobils ou Mécanos sont pour les garçons. Les marchandes, cuisines ou mallettes de soins  sont pour les filles. Et pourtant, il y a des femmes pompiers, militaires, mécaniciennes, et des garçons chefs cuisiniers, maïeuticiens (sage femme) ou infirmiers...

    Pour le sport, même chose. Un garçon qui veut faire de la danse, ça n'est pas bien vu. Une fille qui veut faire du foot est rejetée, comme Minicouette hier. Parce que les garçons ne veulent pas d'une fille dans leur équipe, je vais devoir trouver un club de foot exclusivement féminin.

    Même si il faut parfois cultiver la différence, il est important que la différence ne signifie pas " moins de droits" ou  "pas le droit de pratiquer telle ou telle activité"

    Je ne laisserai pas Minicouette faire l'objet de pression pour se conforter au modèle féminin. Une petite fille a le droit de jouer au foot.

                                               

    Le sexisme à l'école, les préjugés et le rôle de l'éducation


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :