• Je vais devoir me passer de toi

    Tu fais partie de ma vie depuis longtemps, trop longtemps peut être.

    Tu me connais bien, tu connais mon pire défaut: la gourmandise et ma faiblesse pour le chocolat.

    Tu étais là pour me motiver, m'encourager, et grâce à toi, j'ai réussi à me stabiliser.

    Nos rapports se sont dégradés après la naissance de Minicouette. Je ne supportais plus ton regard désapprobateur, cette impression que tu me jugeais sans arrêt. J'ai fini par être distante avec toi...

    Quelques mois plus tard, nous nous sommes réconciliés. Mais depuis le début de cette année, rien ne va plus entre nous. J'ai le sentiment que quoi que je fasse, rien n'est jamais suffisant. Pourtant, je fais des efforts!!! Je vois bien que tu aimerais que je me mette au sport, mais avec le boulot, les enfants, je n'ai pas une minute à moi, et mon métier est déjà assez physique! Je fais ce que je peux tu sais!

    J'ai même remarqué que les deux grandes étaient plus proches de toi, trop même.

    Aujourd'hui, c'est assez! Te croiser tous les matins est devenu pénible. Je ne veux plus continuer comme ça, tu me mets trop de pression. J'ai décidé qu'il serait plus sage de ne plus te voir pendant un certain temps et je ne veux pas que tu me gâches les fêtes de fin d'année qui arrivent. Alors j'aimerai qu'on fasse une pause tous les deux, au moins jusque janvier.

    Mon cher pèse-personne, j'ai donc pris la décision de me séparer de toi pendant deux ou trois mois. Tu quitteras la salle de bain pour rejoindre la buanderie pendant quelques semaines. On refera un essai tous les deux en janvier et j'espère que tu ne me décevras pas.

    C'est une séparation provisoire mais nécessaire pour moi.

              

    Je vais devoir me passer de toi


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :