• Former une tribu recomposée

    Comme beaucoup d'entre vous le savent déjà, la famille que nous formons avec l'Homme et les 4 gnomes est une tribu recomposée. Je voulais donc écrire un article sur ce sujet qui concerne bon nombre d'entre nous.

    Dans notre société moderne, nous rencontrons de plus en plus de familles recomposées ( environ 1 sur 10). Il y en a de plusieurs sortes. Il peut y avoir des enfants de chaque côté, ou d'un seul des nouveaux conjoints. Et il peut y avoir le nouveau venu, le bébé des deux nouveaux conjoints, qui vient un peu plus unir cette nouvelle famille.

    Pour commencer, après mon divorce, nous avons formé une famille monoparentale les enfants et moi. Les premiers temps ont été difficiles, surtout pour les enfants. Nous avons dû déménager, ils ont perdu leurs repères: leur école, leur maison, leurs voisins et amis. Ils ont perdu également le contact quotidien avec leur père qui ne les voyait qu'un week end sur deux et la moitié des vacances. Avec le temps, il n'est venu les chercher qu'un week end par mois, puis de moins en moins, pour finir par ne plus venir du tout et ne plus donner de ses nouvelles. Pour leur assurer un quotidien correct, j'ai travaillé à temps plein et j'ai donc eu moins de temps à leur consacrer, ils ont dû devenir plus autonomes, plus vite. Ceci dit, les moments passés ensemble étaient intenses, nous avons créé une nouvelle bulle familiale, avec nos rituels, nos règles et nos habitudes et nous étions heureux comme ça. Puis j'ai rencontré l'Homme, je l'ai intégré petit à petit dans notre bulle. Au début cela n'a été facile pour personne.

    Pour les enfants: Il a fallu accepter cet "intrus" dans leur vie, accepter de ne plus avoir leur maman que pour eux. 

    Pour l'Homme:  Pas facile de débarquer dans un noyau familial avec ses habitudes et ses règles. Difficile de se faire accepter par des enfants qui ne sont pas les siens, d'autant plus qu'il n'en avait pas et n'avait donc aucune expérience avec eux. 

    Pour moi Difficile au départ de laisser quelqu'un arriver dans notre bulle et changer nos habitudes. Mes enfants restaient ma priorité et j'ai prévenu l'Homme dès le départ que si ça ne collait pas avec les enfants, il faudrait mettre un terme à notre histoire.

    Plus tard, Minicouette est arrivée, les enfants n'ont pas très bien pris l'annonce de ma grossesse, puis à la naissance de leur petite soeur, ils l'ont tout de suite adoptée et tout s'est apaisé. Ils l'ont toujours considérée comme leur soeur à 200 % et non comme une demie soeur. Puis nous nous sommes mariés en 2012 pour ressouder un peu plus notre tribu et nous avons trouvé et acheté notre nid douillet l'année dernière. ça n'est pas toujours facile d'autant que l'adolescence qui est vécu comme une crise pour beaucoup de familles est parfois plus difficile dans une famille recomposée, les problèmes liés à l'adolescence sont décuplés. 

    J'ai lu et vu beaucoup de choses négatives sur les forums et dans les reportages tv à propos des familles recomposées, et je ne suis pas toujours d'accord. Pour qu'une famille recomposée fonctionne il faut beaucoup de tolérance, il faut dialoguer, définir les attentes de chacun, le rôle de chacun dès le départ. Il faut faire un compromis entre les règles et les croyances de chacun. Affirmer dès le début de la relation que le beau parent ne remplacera jamais le parent, même si celui ci est défaillant ou totalement absent.

    Et il y a aussi quelques règles à retenir ( en tout cas ce sont les notres) :

    Le parent par alliance n'est pas le copain, mais un adulte sur lequel il peut compter et à qui il doit le respect et obéissance. Il a un rôle éducatif, un devoir d'autorité et de protection sans pour autant qu'il ne soit autorisé à se substituer au parent. Il faut aider son nouveau conjoint à prendre sa place dans la famille et le responsabiliser en lui laissant des initiatives en matière de vie de famille.

    Pas question d'appeler le nouveau conjoint "papa" ou "maman". Son prénom ou un surnom que vous aurez choisi ensemble est préférable.

    Même si il existe une différence entre la relation qui nous lie à notre propre enfant et celui qui nous lie à l'enfant de l'autre, il faut veiller à ne privilégier personne. J'ai eu très peur au départ que l'Homme montre ses préférences pour notre fille au détriment des trois aînés. Il y a eu quelques dérapages, mais nous avons discuté, il a rectifié le tir et aujourd'hui il essaie d'être le plus juste possible. A ce sujet, il arrive d'avoir des divergences dans l'éducation et que des désaccords apparaissent. Il faut éviter à tout prix de les exprimer devant les enfants.

    Il est important d'inventer des rites ( fêtes, discussions, sorties) cela permet de tisser des liens et créer sa propre culture familiale.

    Dans toutes les familles les enfants ont plus ou moins d'affinités avec leurs frères et soeurs, alors pourquoi demander à un enfant de famille recomposée d'en faire plus? La règle est le respect avant tout. C'est en d'efforçant d'être un parent juste, à l'écoute de CHACUN des enfants ( surtout en cas de conflit) que l'on créé une bonne entente entre eux. 

    Mais avant tout,dans une famille recomposée il faut beaucoup d'amour et de temps. Et surtout le dialogue, le respect et la confiance. Tout ne sera pas toujours parfait ( tout comme pour une famille classique) mais il est possible de réussir et de former une famille recomposée heureuse. Il y a d'ailleurs une très jolie chanson de Calogéro "le monde moderne" sur les familles recomposées, car il connait lui aussi très bien le sujet.

     

                                                                         

    Former une tribu recomposée

                                              


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    céline
    Samedi 18 Avril 2015 à 11:10
    Super pour vous mais pour moi le plus compliqué quand le monsieur a des enfants et la maman une vraie garde alternée....inclurr l autres parents de chaque parents...
    2
    Samedi 18 Avril 2015 à 19:11

    Chaque famille recomposée est différente, mais au début rien n'est facile, il faut du temps, et cela peut se compliquer si les ex conjoints ne rendent pas la tâche facile en critiquant la belle mère ou le beau père, car nous n'avons pas tous les mêmes principes éducatifs. Bon courage

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :