• Le sac à main d'une femme regorge de surprises parfois étonnantes, elle y transporte ses petits secrets, une partie de son intimité et il reflète paraît-il la personnalité de sa propriétaire. Dans le mien règne un joyeux bordel, plus il est grand, plus j'en mets. L'Homme est parfois étonné de ce qu'on peut y trouver et se demande bien souvent l'intérêt d'y emporter  tout ça. En voici un petit inventaire:

    -Un porte-monnaie. On a souvent besoin de monnaie pour le stationnement, la pièce pour le caddy, le petit café au distributeur du boulot, la baguette achetée en rentrant du travail, etc...

    -Un porte-feuille dans lequel on y trouve entre autres mon permis de conduire, ma carte grise, ma carte d'identité, carte de groupe sanguin, carte vitale, des photos des loulous et de l'Homme, des bons de réductions...

    -Un porte-carte où ma carte bleue côtoie de nombreuses cartes de fidélité (essentiellement habillement enfants, jouets, supermarchés)

    -La clé de mon casier et un porte-clés garni de mes clés de maison et celle de ma voiture.

    -Un agenda-répertoire

    -Mon téléphone portable

    -Un paquet de chewing-gum sans sucre

    -Un mini vapo de parfum et un mini déo

    -Un paquet de mouchoirs

    -Une bobine de fil et une aiguille ( ben oui, ça peut servir)

    -Des dessins de mini-couette

    -Des stylos

    -Une petite trousse contenant un mascara et un gloss

    Et pour les jours où je sors avec les enfants:

    -Un petit paquet de lingettes débarbouillantes

    -Un étui de petits biscuits et une briquette de jus de pommes

    -Une petite pochette de crayons de couleurs et un petit carnet.

    -Un livre pour mini-couette

    -Et un livre pour maman patienter chez le médecin ou le dentiste

    -Un flacon de solution hydro-alcoolique

    Et voilà, je pense que j'ai fait le tour. Et encore....il s'est allégé depuis deux ou trois ans. A cette époque on y trouvait aussi un doudou, une tétine rangée dans sa boîte et petit bib d'eau.

    Et vous, qu'avez-vous dans votre sac à main?

     

                                           

    Dans le sac à main d'une maman


    votre commentaire
  • J'ai beau être une femme de 43 ans, une épouse, une maman, il y a encore une petite fille en moi. Sans pour autant souffrir du syndrome de Peter Pan ou être une mère irresponsable, j'ai gardé une part de mon âme d'enfant.

    -J'adore manger des fraises Tagada et des Carambars en regardant la télé.

    -J'ai une tasse avec une vache rigolote, elle est rien qu'à moi, interdit d'y toucher.

    -Je porte des pyjamas Hello Kitty et Minnie.

    -J'aime regarder certains dessins animés comme princesse Sarah et j'ai la nostalgie de Candy.

    -Il m'arrive de danser n'importe comment à la maison.

    -Je pousse des cris bizarres quand je suis contente ou surprise.

    -J'aime faire des blagues idiotes à mon entourage.

    -J'adore faire des soirées karaoké ou Just Dance en pyjama avec les filles.

    -L'hiver, j'adore mon bol de banania bien chaud.

    -Parfois, il m'arrive d'avoir envie d'embêter l'Homme et de lui faire des chatouilles.

    -Lorsque je vais à un concert de mon chanteur préféré je me comporte comme une ado de 14 ans.

    -J'ai un CD de génériques de dessins animés des années 80.

    -Il m'arrive de tirer la langue quand quelqu'un m'énerve ( et qu'il a le dos tourné bien sûr)

    -Je pleure en regardant la petite maison dans la prairie ou certains dessins animés.

    -J'adore les kinders

    -Je rêve de participer à une soirée costumée ( c'est grave docteur?)

    -J'ai gardé deux peluches de mon enfance ( mais je ne dors pas avec hein)

    -Je suis aussi excitée que mes enfants à l'approche de noël et si je m'écoutais la sapin serait installé dès le 1er décembre.

    -J'ai des fous rires incontrôlés en général dans des endroits où il faudrait éviter ( comme la salle d'attente du dentiste).

    -Je fais des gaffes plus grosses que moi. Exemple: je vais mettre de l'essence, et au moment de payer à la caisse, ma main heurte la vitre de ma portière que j'ai oublié de baisser.

    Heureusement, seulement mon entourage me connaît comme ça et mes amies savent que je suis un peu barge. Mais quand on me voit au boulot ou à la porte de l'école, je suis une maman tout à fait respectable.

     

                                                      

    Maman a gardé son âme d'enfant

     

     


    votre commentaire
  • Comme chaque année, au moment de la rentrée, la maman de tribu nombreuse plus ou moins organisée que je suis, se remet en question.

    Je passe la majeure partie de l'année scolaire à courir, les enfants grandissent, évoluent, ne respectent pas toujours les règles de la maison et je peux de moins en moins compter sur eux. Comme chaque année, je me dis "ça suffit, ça ne peut pas continuer comme ça, il faut que ça change". Cette année, j'ai pris quelques bonnes résolutions, et j'espère m'y tenir, parce que j'en ai assez de courir et de ne pas avoir l'impression de profiter de ma famille. En voici quelques unes:

    -Acheter les fournitures scolaires.

    Cette année, fini la course dans les rayons bondés de gens qui se bousculent. Pour la petite dernière, j'ai la chance d'avoir un magasin de déstockage près de chez moi où les fournitures sont installées en rayon dès le mois de juin. J'y ai donc acheté sa liste de fournitures depuis deux mois, et la plupart à l'effigie de son héroïne préférée: Minnie, il ne manque plus que ses chaussures de sport. Pour ma chipie de 14 ans, j'ai commandé et payé en juin ses fournitures au collège que je récupère fin août et j'ai acheté le mois dernier son sac et sa trousse, restera son agenda.

    -Réunir toute la famille pour une mise au point quelques jours avant la rentrée. Je redéfinirai les règles qui me semblent essentielles, fixerai les objectifs sur leur scolarité. Cela posera clairement le cadre et les motivera, je l'espère.

    -Planifier la répartitions des tâches domestiques afin d'éviter qu'ils ne se disputent tous les jours pour savoir qui mettra le couvert. Dès que j'aurai leurs emplois du temps, je ferai un tableau hebdomadaire en tenant compte de leurs obligations scolaires. Chaque jour sera noté qui doit faire quoi. Bien sûr ils auront le droit de faire des échanges, mais en cas de non respect du planning, cette fois ci il y aura des sanctions.

    -Recaler les horaires de coucher et de lever en vue de la rentrée. Dès cette semaine pour mini couette, la semaine prochaine pour Melle Chipie.

    -Acheter des vêtements plus pratiques à enfiler seule pour la dernière, pour lui faire gagner de l'autonomie et aussi pour nous faire gagner du temps le matin.

    -Je vais hiérarchiser mes priorités, arrêter de vouloir être une super maman. Je pourrais commencer par lâcher du lest et simplement vouloir une maison propre plutôt qu'une maison parfaitement propre, et partager un peu plus les tâches avec l'Homme.

    -Prendre un peu plus de bon temps le soir ( quand je ne serai pas postée bien sûr). Arrêter de vouloir être tous les soirs super-maman+cuisinière émérite+prof bis, discuter tranquillement avec chacun et lire des histoires ou partager un jeu calme.

    -Leur réserver des moments en tête à tête.

    -M'inscrire à la bibliothèque avec mini-couette ( et le grands si ils le souhaitent aussi mais j'en doute)

    -Faire plus de sorties en famille les samedis où je ne travaille pas. ( musée, zoo, cirque, bowling...)

    -Instaurer un goûter dînatoire ou un dîner plateau le dimanche soir, de façon à finir la semaine tranquillement avant de reprendre le travail.Et une fois par semaine, un repas à thème, par exemple cuisine du monde ( je ferai un repas Italien, marocain, américain, asiatique,etc) pour leur faire découvrir de nouvelles saveurs et changer de l'ordinaire.

    -Les mettre aux fourneaux les mercredis où je ne travaille pas, pour partager avec eux ma passion, la cuisine, en commençant par des choses faciles.

    -Me bichonner en m'offrant une pause mensuelle pour que l'on prenne soin de moi: soin en institut, gommage, massage, coiffeur, au choix.

    -S'offrir une soirée en amoureux une fois par mois, parce qu'après tout, nous ne sommes pas que des parents, et nous avons besoin de nous retrouver.

    -Et enfin, le luxe, le rêve: un week end à deux dans l'année, même si ça n'est pas très loin pour commencer, mais ça nous permettra de recharger nos batteries.

     

     

                                                          

    Mes bonnes résolutions pour la rentrée

     


    votre commentaire
  • Je n'ai pas souvent exigé quoi que ce soit de votre part, mais aujourd'hui, j'ai deux ou trois petites choses à vous demander:

    - Arrêtez de laisser des bouteilles avec un fond d'à peine 1 cm dans le frigo, des emballages de biscuits vides dans le placard de la cuisine, des tubes de dentifrice ou des flacons de shampoing vides dans le meuble de salle de bain.

    - Débarrassez vos bols et vos verres le matin avant de partir, ça n'est pas agréable pour moi d'avoir à débarrasser la table du petit déjeuner en rentrant du travail.

    -  Ne déposez pas vos assiettes sales dans l'évier de cuisine, le lave vaisselle se trouve juste à côté!

    - Arrêtez de mettre vos vêtements dans le panier à linge une manche à l'endroit, l'autre à l'envers, videz vos poches, je perds du temps à chaque lessive.

    - Les filles, ne mettez plus vos serviettes de toilettes humides sur votre bureau ou sur votre lit, mais dans le bac à linge.

    - Après la toilette, rincez la douche, passez l'éponge sur le lavabo, pensez à la personne qui passe après vous.

    - Messieurs, levez la lunette des toilettes avant, apprenez à viser et rabattez la lunette après.

    - Mini couette, tire la chasse d'eau!

    - Rangez vos chaussures et vos manteaux, ça ne va pas se faire tout seul.

    - Lorsque vous vous levez la nuit ou tôt le matin, arrêtez de claquer les portes ou d'emprunter l'escalier comme si il y avait un troupeau d'éléphants.

    - Eteignez la lumière quand vous quittez une pièce.

    - La maison n'est pas un hôtel et je ne suis pas encore sénile. Prévenez moi lorsque vous sortez, je veux connaître l'heure de votre retour et savoir si vous mangez à la maison. Pas la peine d'envoyer un sms à 12h30 ou à 20h pour me dire que vous ne mangez pas là, je me doute bien vu l'heure qu'il ne faut pas compter sur votre présence.

    - Merci de fermer les portes des placards, une porte restée ouverte peut être dangereuse.

    - Merci de ne pas inviter votre téléphone portable à table.

    - Merci de me répondre quand je vous appelle.

    - Je ne suis pas la Banque de France, arrêtez de me demander de l'argent sans arrêt. Et pour deux d'entre vous, je vous rappelle que vous êtes majeurs et qu'il vous suffit de trouver un job d'étudiant.

     

     

                                                      

    Lettre ouverte à ma tribu

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui ça ne sera pas un billet léger et humoristique...C'est un aveu difficile pour moi, mais je n'y arrive plus....J'ai toujours essayé d'être une maman attentive, à l'écoute, cool sans tomber dans le laxisme. J'ai voulu leur donner une éducation contraire à celle que j'ai reçue et dont j'ai souffert.

    Les 3 aînés, je les ai eu jeune ( j'avais 23, 25 et 29ans lorsqu'ils sont nés), avec leur père, c'était compliqué, je les ai sur-protégés. La petite dernière, je l'ai eu plus tard (37 ans), elle est la fille unique de son père qui l'écoute trop, et je sens bien que j'ai moins de patience.

    Depuis quelques temps, c'est difficile avec eux, en particulier les deux aînés. Je n'ai plus d'autorité, ils me prennent de haut, me répondent, ne font plus rien à la maison et me tiennent tête. Nos relations sont devenues tendues, je ne sais plus comment m'y prendre. Je me sens dépassée, j'en souffre et je craque ( pas devant eux bien sûr).

    Avec le grand (20 ans), il n'y a presque plus de dialogue. Il s'enferme la plupart du temps dans sa chambre pour jouer à la console, lire des mangas. Il ne descend que pour se laver et manger. Il ne participe plus aux activités familiales ou aux sorties ( ça le saoule) . Quand il m'adresse la parole c'est pour me faire des reproches ou me demander de l'argent. Quand je lui refuse quelque chose, c'est la crise. A son âge, il est sensé savoir qu'il faut travailler pour avoir de l'argent, que nous n'avons pas des salaires de ministres, qu'avec la maison notre budget est serré...on dirait qu'il ne veut pas comprendre. Je lui ai déjà répondu que si il veut de l'argent, il n'a qu'à trouver un job d'étudiant, en réponse, il me menace d'arrêter ses études et d'aller travailler. Avec ses soeurs, c'est systématiquement des disputes, il peut même devenir agressif. Alors j'interviens parfois pour demander le calme, le ton monte et il part en claquant la porte.

    Avec la grande ( 18 ans) je suis devenue une étrangère. Elle a un petit copain depuis deux ans et demi, je l'apprécie beaucoup, tout comme ses parents que je connais. Depuis quelques mois, nous habitons à 50 mètres de chez eux. Ils aiment beaucoup ma fille , lui font beaucoup de cadeaux, l'emmènent en vacances avec eux, en sorties, etc...Elle ne jure que par eux ( non je ne suis pas jalouse). Au départ, je l'autorisais à dormir chez eux de temps en temps. Depuis le début des grandes vacances, elle dort là bas un jour sur deux, ne mange quasiment plus à la maison (sans me prévenir), rentre quand elle le décide. J'ai l'impression qu'elle prend la maison pour un hôtel. Quand je lui fait la réflexion, elle s'emporte et me parle mal ( alors que chez eux c'est une jeune fille modèle). Quand je lui demande un service, elle refuse, m'agresse en trouvant toujours une petite pique là où ça fait bien mal. Dans son esprit, elle est majeure et n'a donc plus de comptes à me rendre. Mais elle oublie qu'elle vit sous mon toit et que je l'assume. Je ne sais plus comment sévir.

    Melle Chipie est en pleine crise d'adolescence. Elle est insolente, teste les limites, mais à 14 ans c'est normal, un passage obligé. Et il faut dire aussi qu'elle a du mal à trouver sa place entre les deux grands qui se prennent pour des adultes et la dernière qui sort tout juste de maternelle. Avec elle, j'arrive encore à gérer, mais parfois son comportement me tape sur les nerfs. Elle cherche sans arrêt le conflit avec les aînés et son beau père, et cela m'épuise.

    La puce, 6 ans, c'est la fille unique et choyée à son papa. Une vraie petite fille modèle en société, un tyran à la maison, essentiellement quand son père est présent. Il faut dire qu'il ne sait pas lui dire non, ni la punir et ne supporte pas de la voir triste. C'est donc moi qui fait le gendarme. Je ne sais pas si elle essaie d'imiter les grands, mais ces derniers temps j'ai l'impression d'avoir une mini ado en pleine crise. Elle nous répond, désobéi, crie, bref, elle cherche les limites sur une maman épuisée psychologiquement, au bord de la crise de nerfs. Avec elle, ça va encore, il suffit de sanctionner pour que le calme revienne.

    Je ne sais pas si c'est ce qu'on appelle le burn out maternel, ou une accumulation de stress ( l'ambiance au boulot me pèse en ce moment), ou les deux.Mais je n'y arrive plus. Je n'arrive plus à me faire respecter par les aînés et les deux plus jeunes tentent de profiter de cette brèche. J'en viens à m'interroger sur mon rôle de maman....Est-ce que j'ai raté quelque chose? Est-ce que j'ai mal fait? Est-ce que je n'en ai pas fait assez? Ou trop? Est-ce encore possible de faire quelque chose? Est-ce qu'il est trop tard? Ou cela va-t-il s'arranger? Je suis complètement perdue. Je sais que je ne suis pas une mère parfaite, je suis une mère qui fait de son mieux. Mais aujourd'hui je me demande si je ne suis pas une mère lamentable

     

     

    Je n'y arrive plus avec mes enfants

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique