• Cela fait pas mal d'années que je vis avec toi. Mais depuis un moment je ne peux plus te voir.

    Le matin, quand je te vois, ça passe encore...Mais tous les soirs quand je rentre, je te retrouve bourré, parfois tu dégueules. Tu grossis de jour en jour. Tu te laisses aller ou quoi?

    Je ne te supporte plus, parfois j'ai envie de te jeter dehors.

    Tu m'exaspères, il faut que ça cesse.

    Oui, c'est à toi, le panier à linge que je m'adresse.

    Je sais que les filles gardent leurs nombreuses tenues de la semaine dans un coin secret de leur chambre et viennent te gaver le samedi. Pourquoi? Je l'ignore. Peut être qu'elles ne viennent pas te voir régulièrement parce qu'elles te trouvent trop distant.

    Puis en plus des vêtements de la tribu, viennent s'ajouter les serviettes éponges, les draps, parfois les doudous, et en cette période d'épidémie de gastro, c'est encore pire.

    Alors, oui, c'est vrai, tous les soirs je te maudis et plus encore le week end.

    Les enfants me prennent-ils pour la mère Denis?

    Peut-être bien que tu n'es pas le seul fautif, mais c'est à toi que j'en veux.

    J'aimerais qu'entre nous ça redevienne comme au début, quand je ne devais m'occuper de toi que deux ou trois fois par semaine, et non deux fois par jour. Mais ça n'est pas pour demain n'est-ce pas? Alors en attendant, je vais peut être te laisser une chance et essayer de te supporter encore un peu.

                                Mamanfun

     

               

    Je ne veux plus te voir


    votre commentaire
  • Toi, le "père" de mes trois grands, je veux te dire toute ma déception, ma tristesse, ma colère.

    Père laxiste, démissionnaire, puis absent, même lorsque tu vivais sous le même toit que nous, tu es devenu un père rare après notre divorce, ne venant voir les enfants que lorsque cela te convenait, tu as fini par devenir un père invisible trois ans plus tard. Tu as cessé subitement tout contact avec eux. Plus de visites, pas de coups de fil, plus de pensions alimentaires, même pas une carte à noël ou aux anniversaires. Quand le juge t'a retiré ton autorité parentale et ton droit de visite, tu n'as même pas protesté, tu t'es contenté de fuir en Belgique sans laisser d'adresse pour ne plus avoir à assumer ton obligation alimentaire.

    Alors je veux te demander:

    As- tu un coeur? Es-tu si égoïste? Insensible?

    Ces enfants que tu as voulu ne comptent-ils pas pour toi?

    Sais-tu le mal que tu leur fait?

    Connais-tu encore leurs dates anniversaires? Leurs âges?

    Sais-tu si ils vont bien? Connais-tu leurs rêves? Leurs passions?

    Sais-tu où ils en sont dans leurs parcours scolaires?

    Sais-tu que les deux grands ont leur bac et sont à la fac?

    Sais-tu que Melle Chipie va passer son brevet des collèges cette année?

    Les connais-tu au moins?

    Arrives tu encore à te regarder dans la glace?

    Tu n'es pas là lorsqu'ils sont malades, tu ignores que le grand est suivi par un cardiologue pour un souffle au coeur, tu n'es pas là pour consoler la grande, tu n'es pas là pour encourager et soutenir Melle Chipie dans sa scolarité. Tu as laissé deux ados et une fillette de 15,13 et 9 ans, tu ne vois pas le grand jeune homme de 20 ans, les deux superbes jeunes filles de 14 et 18 ans. Tu rates toutes les étapes importantes de leur vie.Tu ne mérites pas le nom de "père". Ce ne sont pas "nos enfants", ils sont mes enfants, ce que j'ai de plus cher, ma fierté, mes amours. Ils réussiront leurs études, leur vie, ils obtiendront le permis de conduire, ils s'installeront, et tout cela, sans ton aide, sans tes encouragements. Tu ne seras pas là lorsqu'ils se marieront, tu ne verras pas tes petits enfants.

    Je t'en veux pour tout ça, et en même temps je te plains.Tu passes à côté de tout, tu finiras seul. A moins qu'ils trouvent la force de te pardonner. Cette décision leur appartient.

    Pour ma part, jamais je ne pardonnerai la peine qui leur a été faite, cet abandon, cet acte lâche et inexplicable.

    Tu ne mérites pas ces trois merveilleux enfants.

    Mes enfants, ma bataille.

           

    Papa où t'es?

     

     


    votre commentaire
  • Ces derniers jours, vous avez remarqué ma tristesse, vous avez senti mon angoisse...Certains d'entre vous comprennent ce qu'il s'est passé, mais pas votre petite soeur...

    Nous avons été frappés par un attentat, une barbarie incompréhensible. Nous sommes sous le choc.

    J'ai toujours cru depuis le jour où je vous ai porté dans mon ventre, que vous étiez à l'abri, je me suis promis de toujours vous protéger et que vous seriez en sécurité prés de moi.

    Aujourd'hui j'ai peur pour vous, j'ai peur de ce monde dans lequel vous allez devoir vivre...

    Jeudi, mini couette est rentrée de l'école en disant: " ma maîtresse nous a demandé de faire le silence pendant une minute, elle nous a expliqué que des vilains avaient tué des journalistes et des dessinateurs, maman c'est idiot de tuer pour un dessin!"  Oui ma puce, c'est idiot de tuer pour un dessin.

    Puis vendredi, à nouveau l'horreur avec ces prises d'otages et de nouvelles victimes. Tu étais malade et tu étais restée à la maison. Avant de partir travailler, je t'ai autorisé à regarder tes dvd, à jouer à la console, mais ne surtout pas regarder la télé. Garde ton innocence encore un peu ma princesse.

    Ces fous fanatiques ont tué au nom de l'Islam, ils ont sali leur religion. Mes enfants, des fanatiques, il y en a dans toutes les religions, dans tous les pays du monde.

    Catholiques, juifs, musulmans, boudhistes, athées, nous vivons tous ensemble dans un pays libre. Ne faites jamais l'amalgame, respectez votre prochain quelles que soient ses croyances, ses opinions. Gardez votre liberté. Votre liberté de penser, votre liberté d'expression.

    Restez vous mêmes, restez ouverts et tolérants.

    J'ai une pensée pour toutes les victimes, les journalistes de Charlie hebdo, les policiers, les otages.Des gens qui se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment.

    Toutes ces personnes avaient des parents, des frères, des soeurs, une compagne, un compagnon, des enfants.

    J'ai une pensée pour leurs familles.

    Je suis triste, je suis en deuil.

    #jesuischarlie  #vousêtescharlie  #noussommescharlie

     

                  

    Mes enfants, je veux vous dire...

     

     

     


    votre commentaire
  • Comme beaucoup, au moment du changement d'année, je fais un petit bilan de l'année passée, Celui-ci était mitigé...

     

    Côté négatif : Quelques mauvaises nouvelles, quelques déceptions, des soucis de santé récidivants à surveiller, l'échec de ma grande à l'oral du concours d'entrée à l'école d'infirmières.

    Côté positif : La réussite de mes deux grands au bac, l'achat de notre maison (un rêve auquel nous ne croyions plus vu notre âge), la signature de l'avenant à mon contrat de travail ( je suis passée à temps plein après deux ans d'attente).

    Il y a eu aussi de bonnes nouvelles chez les copines : un mariage, trois naissances, une grande complicité s'est installée avec certaines de mes collègues : des fous rires, des sorties, etc. Dans notre tribu, de jolies fêtes de famille comme les 18 ans de la grande et les 20 ans du grand, de grands moments de tendresse et de complicité avec les loulous, Ce sont toutes ces bonnes choses que je souhaite retenir de 2014.

    Pour 2015, je souhaite passer encore plein de bons moments avec mes amours, que ma grande réussisse cette fois son concours et que cette saleté de maladie disparaisse pour de bon...ça serait déjà beaucoup.

    En ce qui concerne les bonnes résolutions : Pourquoi en prendre ? Je ne m'y tiens jamais !

    Mais si je devais faire une liste :

    Arrêter de fumer

    Être moins stressée, plus cool.

    Faire un régime : en même temps, c'est difficile, à peine les fêtes terminées, on enchaîne sur l’Épiphanie, la chandeleur, mardi gras, Pâques, et chez nous entre mai et septembre, les fêtes d'anniversaire s'enchaînent ( lorsqu’il n'y a pas un baptême ou un mariage) Dans ces conditions, avec seulement trois mois de répit par an, comment ne pas céder à la tentation ?

    Être un peu plus présente sur mon blog ( depuis que je suis passée à plein temps, c'est un peu plus difficile)

    Revoir mon organisation afin de ne pas me laisser débordée entre mon nouveau planning, les enfants, la maison, etc...

     

    2015, j'espère que tu me réserves de bonnes surprises et je souhaite également que toutes mes copines blogueuses et les mamans qui me suivent passent une très bonne année pleine de bonheur et d'amour.

                

    Au revoir 2014, bonjour 2015


    votre commentaire
  • Cher Père Noël,

    J'ai fait de mon mieux cette année pour être une bonne maman. J'ai consolé, cajolé mini couette, supporté la crise d'ado de mes grands, je leur ai organisé de jolies fêtes d'anniversaires, préparé des gâteaux pour les fêtes d'école, essayé de répondre du mieux que j'ai pu à leurs exigences. J'ai jonglé tout au long de l'année entre les deux lessives quotidiennes, les repas, les courses, les sorties, les conduites, les tâches ménagères et le travail. Alors, je pense avoir droit à une petite récompense ( surtout pas de l'électro ménager s'il vous plaît, sauf si vous avez une machine qui lave, sèche, repasse et plie le linge)

    Voici une petite liste d'idées cadeaux:

    - Que les enfants aident à la maison sans demander de rémunération ( on pourrait déjà commencer par ranger leurs chambres et mettre la table).

    - Poser un bouton on/off sur les enfants afin de pouvoir profiter de quelques minutes de répit.

    - Mettre des pattes auto-nettoyantes sur les chiens ( j'en ai marre de devoir repasser la serpillière après leur retour du jardin)

    - Pendant qu'on y est, une maison auto-nettoyante ça serait top.

    - Pourriez vous m'aider à retrouver ma silhouette perdue après 4 grossesses.

    - Essayez d'empêcher ma patience et ma bonne humeur de s'enfuir à chaque fois que les enfants me font tourner en bourrique.

    - Un remède pour les problèmes d'audition de mes enfants: lorsque je leur demande de m'aider ou d'arrêter de se battre, bizarrement, ils deviennent sourds.

    - Un filtre qui empêche les gros mots de sortir de la bouche de mes grands

    - Avoir des dons de pâtissière comme dans le meilleur pâtissier, car même si je me débrouille, j'aimerais pouvoir faire des gâteaux de rêve à ma famille.

    - Des moments rien qu'à moi, comme ça je pourrais en profiter pour aller voir les copines.

    - Une potion magique qui me rendrait fraîche et dynamique pour toute la journée, même après 5 ou 6 heures de sommeil.

    - Un bon pour un soin au Spa ( l'Homme ne pense jamais à ce genre de cadeau)

    - Une pilule qui me donnerait un joli teint sans traces de fatigue ou de cernes, et de beaux cheveux brillants et toujours bien coiffés. ça ferait jaser les connasses les mères parfaites à la porte de l'école.

    - Un anti âge vraiment efficace.

    - Une petite visite de super nanny à la maison, histoire de faire peur à mini couette, mais sans les caméras ( je ne veux pas que les copines découvrent quelle mère imparfaite débordée je suis et à quel point mes enfants sont des monstres des êtres débordants d'énergie.)

    - Le plus important, c'est  de continuer à entendre leurs rires, les voir sourire et s'épanouir.

     

    Voilà, j'avais d'autres idées mais je ne voudrais pas abuser. Vous pouvez étaler ces demandes sur plusieurs années bien entendu. Je vous remercie d'avance Père Noël.

     

    PS: N'oubliez pas d'emporter les cookies que je vous ai préparé ( non, non, ça n'est pas une tentative de corruption, simplement un cadeau)

     

    Joyeux Noël!

     

                

    Ma lettre de maman au Père Noël

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique