• Dans quelques jours les enfants reprendront le chemin de l'école/ lycée/ collège.

    Pour bien appréhender cette reprise, j'ai quelques astuces:

    - 8/10 jours avant: remettre des rythmes plus régulier, reprendre une routine. Pendant les vacances, nous avons été plus souples, les enfants avaient le droit de se coucher plus tard, les horaires des repas étaient moins figés et ils faisaient parfois de bonnes grasses matinées.

    On recommence donc à fixer des horaires de repas et de coucher progressivement. ( avancer l'horaire du coucher de 15 minutes tous les deux jours jusqu'à une heure raisonnable pour les rythmes scolaires)

    J-5: Poser des questions, dialoguer pour apaiser leurs craintes: Est-il heureux de retourner à l'école et de retrouver ses copains? Si il a une angoisse, discuter avec lui et le rassurer.

    - Déterminer un endroit où il fera ses devoirs. Sur la table de salle à manger, de la cuisine, télé éteinte, son bureau... C'est peut être le bon moment pour lui acheter un bureau pour qu'il puisse avoir un coin à lui où travailler dans le calme.

    J-1: Choisir avec lui les vêtements qu'il portera le jour J, faire son sac avec lui.

    La rentrée peut d'ailleurs être le moment pour lui donner une responsabilité supplémentaire selon son âge ( préparer seul ses affaires la veille par exemple)

    Jour J: Lui préparer un petit déjeuner spécial ou lui faire un petit cadeau quand il rentre de l'école.

    Le week end avant la rentrée peut être l'occasion pour organiser un pique-nique ou une sortie resto pour se détendre en famille avant la reprise.

    On peut aussi instaurer de petits rituels pour l'année scolaire. Voici les notres:

    - Bibliothèque, activités manuelles ou atelier pâtisserie les mercredis.

    - Plateau télé le vendredi soir en famille devant un dvd.

    -  Sortie en famille le week-end ( musée, ciné, cirque ou simplement une ballade au parc ou en forêt, et les jours de pluies: jeux de société en famille)

    -  Brunch le week-end ou un repas simple le dimanche soir ( crêpes, chocolat chaud et brioche, quiche confectionnée avec le reste de légumes ou de fromages de la semaine avec une salade) De cette façon, maman passera moins de temps en cuisine, elle sera plus disponible et tout le monde est détendu la veille de la reprise.

    De bons moments passés en famille le week-end permettent de recharger ses batteries et d'éviter le blues du dimanche soir auquel les enfants sont parfois sujets.

    Côté logistique, j'ai déjà fait le tri fin juin des fournitures scolaires, récupéré les cahiers qui n'avaient pas ou peu servi, le matériel encore opérationnel et acheté ce qui manquait. Il ne restait plus qu'à acheter les sacs, trousses et agendas, ce qui a été fait fin Juillet. Je viens de recevoir les attestations d'assurance scolaire, et la semaine prochaine nous allons récupérer la carte de bus et les livres scolaires, et donner les plannings de septembre pour la cantine et la garderie. Nous sommes prêts à attaquer une nouvelle année!

     

                                               

    Préparer la rentrée

     


    votre commentaire
  • Minicouette a 8 ans, c'est une petite fille espiègle à la maison, discrète à l'extérieur. Elle travaille très bien à l'école et pour le moment, elle est même un peu en avance. Minicouette aime la science, la nature, l'astronomie et le football.

    Dès son plus jeune âge, elle n'a jamais aimé les poupées et elle n'en a jamais eu parce que nous respectons ses choix. Elle a joué avec une petite cuisine en bois, elle adorait imiter sa maman ( la cuisine est une de mes passions). Mais elle aimait aussi imiter son papa bricoleur, et elle a eu un établi. Puis sont arrivés "Cars" et "Planes", et elle a eu de nombreux jouets à leurs effigies, et des camions, un circuit, un garage...Minicouette a grandi. Aujourd'hui ce qu'elle aime c'est Star wars et la reine des neiges. Elle aime jouer aux billes, échanger ses cartes Pokémon ou faire une partie de foot avec les garçons dans la cour de récréation. 

    Mais Minicouette n'a pas la vie facile à l'école. Les rares fille ne l'apprécient pas et la traitent de garçon manqué. "Une fille ne joue pas au foot" "Les Pokémons c'est moche! C'est pour les garçons" " Toi t'es trop bizarre comme fille, on ne veut pas jouer avec toi!" Du côté des garçons, certains l'acceptent et jouent volontiers avec elle. Avec ceux-là, elle est très complice. Mais d'autres la rejettent. "Dégage de là, on ne joue pas avec une fille" . Alors Minicouette se sent seule, elle est triste. Et cette petite fille qui aime tant l'école, parfois elle n'a pas envie d'y aller.

    Côté enseignant, ça n'a pas l'air de déranger. J'en ai déjà parlé à son institutrice l'année dernière qui m'a répondu "Oh ce sont des enfants qui se chamaillent, rien de grave!" J'étais sidérée.

    Je ne peux pas m'empêcher de penser que si ces enfants agissent ainsi, c'est en partie à cause de l'éducation qu'ils ont reçue. L'éducation joue un grand rôle dans la transmission ou la lutte contre les stéréotypes sexistes. C'est dans notre attitude au quotidien que nous transmettons malgré nous ces stéréotypes.

    Prenons par exemple le partage des tâches. Souvent dans la plupart des familles, c'est madame qui gère le ménage et la cuisine, et monsieur s'occupe du bricolage. Même chez nous, l'Homme n'aime pas trop les tâches ménagères et veut absolument tout contrôler côté bricolage de peur que je ne fasse pas assez bien...

    Certains parents ont tendance à empêcher leur fils de pleurer et consolent systématiquement leur fille. Comme si un petit garçon n'a pas le droit d'être fragile et une petite fille n'a pas le droit d'être forte.

    Chez nous, les remarques sexistes sont sanctionnées au même titre qu'une réflexion raciste ou homophobe.

    Les livres, les jouets et les émissions pour enfants sont aussi stéréotypées. Il suffit de feuilleter les catalogues de jouets pour noël où les articles sont classés par genre. Les établis, Playmobils ou Mécanos sont pour les garçons. Les marchandes, cuisines ou mallettes de soins  sont pour les filles. Et pourtant, il y a des femmes pompiers, militaires, mécaniciennes, et des garçons chefs cuisiniers, maïeuticiens (sage femme) ou infirmiers...

    Pour le sport, même chose. Un garçon qui veut faire de la danse, ça n'est pas bien vu. Une fille qui veut faire du foot est rejetée, comme Minicouette hier. Parce que les garçons ne veulent pas d'une fille dans leur équipe, je vais devoir trouver un club de foot exclusivement féminin.

    Même si il faut parfois cultiver la différence, il est important que la différence ne signifie pas " moins de droits" ou  "pas le droit de pratiquer telle ou telle activité"

    Je ne laisserai pas Minicouette faire l'objet de pression pour se conforter au modèle féminin. Une petite fille a le droit de jouer au foot.

                                               

    Le sexisme à l'école, les préjugés et le rôle de l'éducation


    votre commentaire
  • Chaque année, j'essaie de préparer au mieux les enfants à la rentrée, de façon à reprendre en douceur, de ne pas passer brutalement dans le monde de l'école et de ses contraintes.

    1) J'achète une bonne partie des fournitures scolaires en juin. Il y a un magasin de déstockage à côté de mon travail qui installe les fournitures scolaires à prix très attractifs dès le mois de juin. J'y achète la plupart des fournitures de base. Pour le reste j'attends le mois d'août pour aller faire le complément ( en général, pas grand chose).

    2) Je laisse les enfants choisir leur trousse, leur agenda ( ou cahier de texte) et leur sac. En général, j'achète leurs sacs en Juillet, à l'occasion d'une sortie en Belgique, ils y sont moins chers.

    3) Au mois d'août, je fais le tri dans leurs fournitures de l'année précédente avant d'aller faire le reste de mes achats, afin d'éviter le gaspillage.

    4) un mois avant la rentrée, je fais le tri dans les armoires. Ce qui est trop petit est partagé en deux parties. Une partie que je vais revendre, et l'autre que je donne au relais ou au secours catholique. Les deux grandes font du troc entre elles. Ensuite, je fais une liste de ce qu'il faut acheter et je fais les boutiques avec chacune d'entre elles avant la cohue de fin août. J'ai un budget pour les vêtements et les chaussures. Si une des filles veut une marque onéreuse, elle fait le complément avec l'argent de son anniversaire.

    5) Je fais le point sur l'organisation et sur les règles de la maison. J'installe des routines journalières pour les tâches ménagères, chacun devra mettre la main à la pâte. Je profite des congés pour observer ma tribu, repérer ce qui ne va pas, et avant la rentrée je réunis tout le monde pour en discuter et revoir les règles.

    6) Début août, je mets en route un cahier de devoir de vacances pour Minicouette, afin de revoir les acquis de l'année et partir sur de bonnes bases ( quelques minutes par jour, et je ne force pas) Pour Melle Nabilla je demande un peu moins d'écran et un peu plus de lecture.

    7) Je prends rendez vous chez le médecin pour les certificats médicaux pour les activités extra scolaires afin de ne pas courir à la dernière minute.

    8) Trois semaines avant la rentrée, je reçois les attestations d'assurance scolaire que je photocopie, j' emmène les grands faire leurs photos d'identité et je vais mettre à jour la carte de bus scolaire. En juillet, j'ai payé ma cotisation au FCPE et rechargé la carte de cantine de Nabilla. Pour Minicouette il faudra attendre mi août, l'inscription à la cantine se faisant au planning.

    9) Dès fin juin début juillet je pose une journée de récupération afin d'être disponible pour les enfants et la corvée de papiers à remplir le jour de la rentrée. De cette façon, je suis sûre que ma demande sera acceptée par mon employeur.

    10) Je mets en route mon calendrier familial ainsi que l'agenda familial. Chaque membre de la famille a une couleur différente. J'ai acheté des crayons de différents coloris, idem pour les post-it, ainsi les rendez vous de chacun sont notés dans leur code couleur.

    11) Je recadre les horaires de coucher. Tous les deux jours, à partir de mi août Minicouette se couche un quart d'heure plus tôt afin de récupérer l'horaire de coucher de la rentrée. Une semaine avant la rentrée, plus question de faire la grasse mat jusque 11 heures. Je la lève plus tôt et nous faisons des activités ( fini les écrans, en tous cas, limités). Les horaires de repas redeviennent aussi ceux qu'ils étaient avant les vacances.

    12) Le dernier week end, on fait une petite pause bonheur histoire de recharger ses batteries. Cela peut être un bowling en famille, un resto avec toute la tribu ou une dernière virée à la mer tous ensemble. Et généralement, le dernier soir on se fait un petit pique nique dans le salon suivi d'un jeu de société. Cela me permet de profiter d'eux au lieu de passer des heures en cuisine et d'être détendu avant d'aller se coucher.

    De cette façon j'évite le stress des préparatifs de la rentrée des classes et ma tribu reste zen avant la reprise

     

                                               

    je prépare la rentrée des enfants


    votre commentaire
  • Séquence nostalgie ce soir. Hier, en discutant avec mes aînés ( bientôt 16, 20 et 22 ans) nous nous remémorions les émissions de télévisions qu'ils regardaient étant petits, et que, personnellement je trouvais beaucoup moins bêtes que ceux diffusés sur certaines chaînes de nos jours. Je vous laisse les découvrir et peut être qu'ils vous rappelleront des souvenirs...

    1) Père Castor

       

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

    De jolies histoires, bien faites et assez courtes pour être suivies par les tout-petits

    2) Petit Ours Brun                                                                                                 

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

    Chez nous il y avait la collection de petits livres et les cassettes VHS ( et oui, ça date!)

    3) Arthur                                                                                                              

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

    4) Le monde irrésistible de Richard Scarry                                                                

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

    Joli et poétique

    5) Le bus magique                                                                                                                                          

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

    Drôle et instructif

    6) Rolie Polie Olie                                                                                                  

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés                    

    Nabilla et Barbie infirmière étaient fans

    7) Les malheurs de Sophie                                                                                      

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

    Qui m'a permis de faire découvrir La Comtesse de Ségur aux enfants

    8) Pingu                                                                                                               

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

    Là encore, une belle collection de cassettes VHS

    9) Tibère et la maison bleue                                                                                   

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

    Peu de gens connaissent, mais Nabilla adorait, et à chaque fois je devais chanter le générique de fin avec elle

    10) Les razmoket                                                                                                  

    Le top 10 des dessins animés regardés par mes aînés

                                 Beaucoup regardé par mes aînés, il est même à l'origine des surnoms que je donnais aux deux grands à l'époque ( casse-bonbon et couette-couette)

    Et vous, vous souvenez vous, de dessins animés qui vous rendent nostalgiques? Je pourrai vous faire une liste des émissions pour enfants de mon enfance, mais là, d'un coup, je vais me sentir trèèèès vieille.                                     

     


    votre commentaire
  • J'ai toujours essayé de partager ma passion pour les livres avec mes enfants dès leur plus jeune âge. Un livre est une fenêtre ouverte sur la vie. La lecture permet de voyager, s'évader, découvrir, imaginer.

    Prendre le temps chaque soir d'ouvrir un livre et raconter une histoire à son enfant, c'est créer un moment de partage et d'écoute. Le temps que l'on passe avec son enfant devant la télévision n'est pas le même que celui accordé à la lecture.

    Essayez de prendre 5 à 10 minutes chaque soir. Il est important de lire un livre aux enfants pour qu'ils aient envie de lire eux-mêmes. La lecture est ludique et pédagogique. La lecture peut déjà commencer devant un livre de recettes dont on lit les étapes ensemble, les règles d'un jeu de société ou la notice de montage d'un jouet.

    Pour réconcilier votre enfant avec les livres, proposez lui de choisir lui-même. Laissez votre enfant lire ce qu'il veut ( roman, manga B.D, magazine, journal...). Il ne faut pas les brusquer, il évoluera tout seul dans ses choix personnels. N'en faites pas une obligation, il ne faut pas que ce moment devienne une contrainte pour lui. Faites le tour des bibliothèques, librairies, laissez-le choisir et multipliez les supports.

    En général, il préférera un ouvrage imagé. Si vous lui achetez un livre, choisissez-le selon son âge et ses centres d'intérêt. Vous pouvez également demander leurs avis aux enseignants, libraires ou bibliothécaires. A la bibliothèque, n'hésitez pas à sélectionner en plus du livre qu'il aura choisi, un ouvrage que vous aimeriez partager avec lui.

    Avant  que la lecture ne devienne pour votre enfant un vrai plaisir, il faut un peu d'aide et d'encouragements. 

    Même si il sait lire, continuez à lui faire la lecture. On peut lire un paragraphe à tour de rôle. C'est un moment unique à partager en le laissant faire ses remarques, poser des questions, manipuler le livre. Si l'ouvrage lui a plu, posez-lui des questions. Demandez-lui ce qu'il a ressenti en le lisant, son personnage préféré, si il peut imaginer une autre fin, etc...

    Installez-vous  de préférence dans un endroit douillet au calme. Vous pouvez aussi organiser un après midi lecture autour d'un goûter. Personnellement, avec Minicouette, comme j'ai un mercredi sur deux de repos, nous nous rendons à la bibliothèque, je la laisse faire sa sélection, et, à notre retour, nous choisissons un livre que nous lisons autour d'un chocolat chaud et un cake maison. Un pur moment de bonheur!

    La lecture sera ainsi associée à un moment privilégié dont il ne faut pas le priver.

    Parfois, il arrivera que la séance de lecture n'aie pas le succès escompté, ne vous découragez pas.

     

                                             

    Donner le goût de la lecture à son enfant

    Voici quelques sites où vous trouverez le bonheur de votre jeune lecteur:

    www.hachette-jeunesse.com   www.gallimard-jeunesse.fr

    www.lalibrairiedesecoles.com  www.nathan.fr

     

    Et quelques magazines pour enfants ( il y en a pour tous les goûts et tous les âges)

    J'aime lire, Le journal de Mickey, Les belles histoires, Géo, Wapiki, Science et vie junior, Journal des enfants, Le petit quotidien, Mon quotidien, Astrapi....

    Je vous souhaite de bons moments de lecture avec votre/vos enfant(s)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique